Bien que les élèves soient répartis par cycle, il n’y a pas de rituel de passage, ni de redoublement avant de pouvoir accéder à un niveau supérieur. L’évolution se fait au rythme de chacun.

Nous considérons que les notes et le phénomène de comparaison qui en découle jouent un rôle important dans l'estime de soi de l'enfant et influencent l'avis négatif ou positif qu'il a de lui.

Nous avons ainsi fait le choix de nous libérer des notes. L’équipe pédagogique et les enfants ont néanmoins la possibilité de suivre la progression des acquis et la validation des compétences par le biais de deux outils :

-          « Les ceintures » 

-          « L’Atlas »

-           Des supports variés

 

" Les ceintures " : un outil d'auto-évaluation

 

Afin de maintenir et de développer la confiance en soi, nous avons décidé de privilégier l’auto-évaluation pour suivre la progression des acquis et la validation des compétences.

Il s’agit d’un outil proposé par Fernand OURY, enseignant et fondateur de la pédagogie institutionnelle, qui en tant que praticien du judo, envisagea le transfert de ce qui fonctionnait dans cette pratique sportive aux préoccupations pédagogiques. Une ceinture est donc « la représentation symbolique d’un niveau de maîtrise correspondant à un ensemble de compétences identifiées. »

Il s’agit donc d’un outil de suivi des compétences qui permet à l’élève d’être acteur de ses apprentissages. L’enfant mesure lui-même ses progrès et ce qu’il reste à faire pour maîtriser davantage la compétence travaillée.

 

-          Le fonctionnement :

  • Les ceintures se déclinent en 7 couleurs, chacune correspond à un ensemble de compétences acquises par domaine dans une discipline (nous avons identifié 7 disciplines : Français / Maths / Sciences / Histoire-géo / Anglais / Sport / Enseignements artistiques) ;
  • Le passage d’une ceinture est un objectif en tant que tel. Pour l’atteindre, l’élève s’entraîne et répète les exercices jusqu’à ce que la compétence soit vraiment ancrée. C’est l’élève qui s’inscrit pour passer une ceinture et apprend à répondre à cette question : « Suis-je prêt ? suis-je capable ?». Nous souhaitons néanmoins que chaque élève passe au minimum une ceinture par domaine par trimestre ;
  • Chaque élève démarre à la première ceinture de chaque domaine, quel que soit « son niveau initial ». Cela permet d’avoir un fonctionnement équitable sans jugement ;
  • Le passage d’une ceinture à l’autre nécessite obligatoirement la réussite de la précédente ;
  • Une ceinture est dite « validée » lorsque l’élève a répondu correctement à 80% des questions (et non 100%) ou lorsqu’un minimum de temps a été respecté (pour les multiplications par exemple) ;
  • L’ensemble des ceintures sont classées dans « le carnet de bord », un classeur qui répertorie les exercices et les auto-évaluations par discipline.

 

" L’Atlas " : le livret scolaire

 

En guise de bulletins scolaires, nous proposons l’Atlas, un support qui permet, notamment, de faire un bilan sur la progression des acquis et la validation des compétences.

Nous effectuons des entretiens trimestriels (semestriels pour le cycle 1) avec les familles au cours desquels nous présentons l’Atlas (envoi par mail en format numérique).

Ce dernier est composé de deux parties :

-          Partie 1 : « suivi de la progression des acquis et validation des compétences ».

  • Concernant le cycle 1 : Il s’agit d’un tableau listant l’ensemble des compétences à acquérir selon le socle commun de connaissance ;
  • Concernant les cycles 2, 3 et 4 : il s’agit d’un tableau listant les ceintures qui ont été validées par domaine dans chaque discipline ;

-          Partie 2 : « le développement personnel ». Chaque enseignant rédige un texte personnel au sujet de l’élève dans lequel il met en avant tous les points positifs du trimestre écoulé. L’objectif est de renforcer la confiance en soi et d’avoir une belle estime de soi.

 

 

Des supports variés

 

Afin de structurer les cours et d’avoir un meilleur suivi des compétences transmises, chaque élève a à sa disposition un support par discipline :

-          1 cahier de règle en français (4 intercalaires : grammaire / conjugaison/ lexique-vocabulaire / orthographe) => Du niveau CE2/CM1/CM2 au collège    

-          1 cahier de règle en maths (4 intercalaires : nombres et calculs / grandeurs et mesures / espace et géométrie / exploiter l’information) => Du niveau CE2/CM1/CM2 au collège                                                                                 

-          1 cahier d’exercice maths/français (idéalement 24*32 afin de pouvoir coller les polycopiés) => Du niveau CP/CE1 au collège

-          1 classeur en sciences (pour les collégiens, prévoir 3 intercalaires SVT / Physique-chimie / Techno) => Du niveau CP/CE1 au collège

-          1 cahier en anglais =>Du niveau CP/CE1 au collège

-          1 classeur en histoire-géo => Du niveau CP/CE1 au collège

-          1 cahier d’écriture => Des moyennes et/ou grandes sections au CE2

 

Les élèves du niveau maternel remplissent chaque semaine un livret d’explorateur dans lequel l’enseignante propose des activités relatives au thème de la semaine. Ce support permet de compléter les ateliers tournants et d’avoir une trace écrite des compétences acquises.

 

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail